samedi 31 janvier 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1, 21-28

Parler pour ne rien dire

Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme, tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : “Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu”. Jésus l’interpella vivement : “Silence ! Sors de cet homme.”

L’esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s’interrogeaient : “Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent.”  Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.

Voici quelques pistes pour l’Évangile de ce dimanche :

Avec qui est-ce que je vais à la messe le dimanche ? Qui est-ce que j’aime aussi y retrouver ?
- Qu’est-ce qui me frappe dans l’enseignement de Jésus (à partir d’une vue complète de l’Évangile)?
- Comment est-ce que j’écoute et accueille l’enseignement-homélie du prêtre ? Comment cela vient-il nourrir ma foi ? Ma vie ? Ma réflexion ? …
- Quel esprit mauvais est en moi et me domine dans certaines circonstances ?
- Sur quelle(s) personne(s) est-ce que je me pose des questions ? A quel(s) sujet(s) ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand nous est-il arrivé de parler en couple, et/ou avec nos (petits-) enfants de ce que nous avons entendu et découvert pendant la messe (lectures, homélie, autre)?
- Quelles sont nos interrogations actuelles?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quelle vérité ai-je du mal à dire à un collègue ou à un supérieur ?
- Qu’est-ce qui m’effraie dans le monde professionnel où je travaille?

Pour les ados :
- Qu'est-ce qui m'a marqué(e) dans la dernière homélie que j'ai entendue à la messe ?
- Comment est-ce que je participe à faire connaître Jésus autour de moi pour que sa renommée grandisse ?

Parler pour ne rien dire

Jésus ne faisait pas que répéter ce que d’autres avaient dit avant lui. Il s’exprimait en son propre nom, d’une manière neuve et originale. Les personnes qui l’écoutaient s’en rendaient compte et s’en étonnaient.  Deutéronome 18, 15-20

Marc l, 21-28: Jésus, le prophète qui parle avec autorité. Jésus vient de libérer un homme tourmenté par un esprit mauvais. Celui-ci a reconnu l'identité de Jésus, mais la foule s'interroge. Tout l'évangile de Marc est structuré autour de cette question: qui est Jésus? Si l'enseignement de Jésus étonne, c'est à cause de sa totale nouveauté. Son discours est différent de tous les discours humains, des messages publicitaires entendus dans les grands médias. Les maîtres d'Israël appuient leur parole sur d'autre maîtres, ceux du passé, tandis que le message de Jésus prend sa source en lui-même. Il apporte du neuf. Il sort des chemins battus de la tradition. L'autorité de Jésus tient à sa totale liberté dont il fait preuve à l'égard de la tradition. Aussi Jésus va-t-il se trouver en conflit avec les autorités religieuses en place. Nous savons que ce conflit va le mener sur la croix. Jésus se doutait bien qu'il courait ce risque, mais il ne pouvait y renoncer, car pour lui il y va de salut de l'humanité tout entière. Ce qui est nouveau et profondément bouleversant, c'est que l'esprit impur ne peut pas résister, il perd toute sa violence et sa consistance. Il quitte en poussant un dernier cri. Ce jour-là, à Capharnaüm, le Règne de Dieu a pris pied sur la terre et sauver l’être humain de ses démons.

WEB

jeudi 29 janvier 2015

Méditation S. François, Admonitions, 27.

Pour changer le monde

Où règnent charité et sagesse, il n’y a ni crainte ni ignorance.

 Où règnent patience et humilité, il n’y a ni colère ni trouble.

 Où règnent pauvreté et joie, il n’y a ni cupidité ni avarice.

Où règnent paix intérieure et méditation, il n’y a ni désir de changement ni dissipation.

Où règne crainte du Seigneur pour garder la maison, l’ennemi ne peut pratiquer nulle brèche pour y pénétrer.

 Où règnent miséricorde et discernement, il n’y a ni luxe superflu ni dureté du cœur.


Méditation Guylain Prince, OFM

mardi 27 janvier 2015

Travailler à la révélation de l’univers Guylain Prince, OFM

Notre monde est divisé.
Les êtres eux-mêmes se désintègrent.
La division est reine en ce monde.
La dispersion en est la servante.
Ainsi est engendré le chaos.

Puis il y a l’Évangile qui s’affiche.
D’abord par l’exemple de ceux qui le vivent.
La charité est reine en ce Royaume.
La vérité en est la servante.
Ainsi est recréé le monde.

Puis il y a l’Évangile des profondeurs,
Celui qui plonge ses racines dans le cœur humain.
La dignité est reine en ce Royaume.
La bienveillance en est la servante.
Ainsi est engendré l’homme nouveau.

Notre monde est habité
Par celui qui le créé et nous l’envoie.
Le Royaume insuffle la vie au monde.
L’humanité n’est plus servante
Ainsi est engendrée l’amitié nouvelle.

Au cœur du monde,
Celui qui nous appelle désormais ami
Veut sceller à travers nous
Une alliance de liberté.
L’univers aspire à la révélation des fils de Dieu.
Les enfants de Dieu travaillent à la révélation de l’univers
Tel que Dieu l’a désiré.




lundi 26 janvier 2015

Quiz Biblique Réal Gingras G. Ss. R

Choix de réponses :

1- Le ``veau d’or`` était :

A. Une monnaie utilisée par les juifs
B. Un signe d’alphabet d’une langue antique
C. Ce qu’Aaron avait fabriqué pour adorer

2- ‘’L’éphod`` était :

A. Une sorte de gros chaudron
B. Une écuelle pour boire de l’eau
C. L’Insigne du grand prêtre

3. Le ``Ulam`` était :

A. Une danse liturgique dans le temple
B. Une mesure pour cuisiner
C. Le vestibule du temple

4. Le ``Hékal’’ était :

A. Une partie de L’armure de David
B. La grande salle ou se trouvait le ‘’Saint des Saints ‘’
C. Une vanne pour le grain

5. Le ‘’Débir`` était :

A. L’argent des dettes à acquitter
B. la dîme qu’il faut payer au Templea
C. Le ‘’Saint des Saints.

Solutions Quiz Biblique : 1= C. Ce qu’Aaron avait fabriqué pour adorer (Ex 32); 2= C. L’Insigne du grand prêtre (Ex 28, 6ss) 3= C. Le vestibule du temple (Ez 40,48) 4= B. La grande salle ou se trouvait le ‘’Saint des Saints ‘’ ( Ez 40&41) 5= C. Le ‘’Saint des Saints. ( Ez 40-41)





dimanche 25 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

8ème jour

ILS AVAIENT CRU EN LUI À CAUSE DE LA PAROLE DE LA FEMME (Jn 4,39)

Lectures bibliques

Exode 3, 13-15 Moïse près du buisson ardent
Psaume 30 (29) Le Seigneur nous fait revivre
Romains 10, 14-17 Ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !
Jean 4, 27-30.39-40 Beaucoup avaient cru en lui à cause de la parole de la femme

Points de réflexion

Le cœur transformé, la Samaritaine devient missionnaire. Elle annonce à son peuple qu’elle a trouvé le Messie. Et beaucoup croient en Jésus `` à cause de la parole de la femme `` (Jn 4, 39). Être missionnaire ne signifie pas faire du prosélytisme. Tous ceux qui annoncent Jésus en vérité proposent le dialogue dans l’amour, respectent les différences et sont prêts à apprendre de l’autre. Notre mission doit reposer sur la parole mais aussi sur le témoignage, c’est à dire vivre ce que nous proclamons.

Prière

Dieu, source d’eau vive, fais de nous des témoins de l’unité par notre attitude plutôt que par notre parole. Aide-nous à comprendre que la source ne nous appartient pas et que l’eau jaillissante ne peut tenir uniquement dans nos propres cruches. Enseigne-nous que nous avons pour mission de partager ta grâce avec ceux et celles à qui nous proclamons ton nom.  Nous te le demandons par ton Fils Jésus Christ, dans l’unité du Saint-Esprit.
Amen.


samedi 24 janvier 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1, 14-20

Venez derrière moi !...

Après l’arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait : “Les temps sont accomplis, le Règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle.” Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : `` Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. ``Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent. Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets.  Jésus les appela aussitôt. Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.

Questions possibles :

- Quel est ce Royaume de Dieu tout proche ?
- La Bonne Nouvelle de Dieu et celle de Jésus-Christ sont-elles les mêmes ?
- Faut-il que Jean soit livré pour que Jésus survienne ?
- Quel est ce moment favorable où le règne de Dieu s’accomplit?
- S’accomplit-il pour moi aujourd’hui ?
- Qu’est-ce qui nous est demandé de quitter?

Petit commentaire

``Venez derrière moi !... `` (Marc 1 14/20)

Nous voilà plongés dans le vif du sujet : l’appel des premiers disciples, au moment où Jésus proclame avant tout l’urgence du Royaume : `` les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche ! `` Et avec autorité, le Christ appelle André et Simon-Pierre : `` Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes ! `` Et l’Évangile nous dit qu’ils partirent `` aussitôt ``, sur le champ ! Ce fut pour eux une rupture, un saut dans l’inconnu ! Ce jour-là, ils ont pris tous les risques ! Avaient-ils seulement imaginé ce qui les attendait ! Et à travers l’histoire des hommes, le Seigneur a toujours appelé pour l’annonce de l’Évangile, aussi bien dans les moments de grâce de l’Église que dans ses moments les plus difficiles et les plus obscurs ! Et Jésus a toujours su mobiliser des énergies humaines au service de la Parole ; il a confié à son Église dès le début le soin de poursuivre sa mission et cela malgré ses limites et son péché – mais aussi et surtout - avec la présence et l’action de l’Esprit-Saint. Elle-même a toujours gardé cette dynamique du Christ : aller vers les pauvres, les pécheurs, faire en sorte que le salut soit pour tous les hommes.

SOURCE:WEB


C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire`

7ème jour

`` DONNE-MOI À BOIRE `` (Jn 4,10)

Lectures bibliques

Nombres 20, 1-11 Les Israélites de Meriba
Psaume 119 (118), 10-20 Je n’oublie pas ta parole
Romains 15, 2-7 Que Dieu… vous donne d’être bien d’accord entre vous
Jean 4, 7-15 Donne-moi à boire

Points de réflexion

Les chrétiens devraient avoir la certitude que la rencontre et l’échange avec les autres, même s’ils appartiennent à une autre tradition religieuse, peut les transformer et les aider à atteindre les profondeurs du puits. Quand nous implorons le Seigneur, comme la Samaritaine quand elle dit à Jésus `` Seigneur, donne-moi cette eau ``, pensons qu’il a peut-être déjà exaucé nos prières en plaçant entre les mains de notre prochain ce que nous lui demandons.

Prière

Seigneur, tu nous appelle à œuvrer pour la justice et la paix. Trop souvent la recherche du pouvoir empêche la quête de l’unité dans la vérité. Apprends-nous à être d’humbles serviteurs de ta volonté. Nous te le demandons au nom de ton Fils Jésus, notre frère, victime de la violence des hommes, qui, du haut de sa croix, nous pardonna à tous. Amen.


vendredi 23 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire

6ème jour

UNE SOURCE JAILLISSANT EN VIE ÉTERNELLE (Jn 4,14)

Lectures bibliques

Exode 2, 15-22 Moïse près du puits de Madiân
Psaume 91 (90) Le chant de ceux qui trouvent refuge dans le Seigneur
1 Jean 4, 16-21 Le parfait amour jette dehors la crainte
Jean 4, 11-15 Une source jaillissant en vie éternelle

Points de réflexion

De sa croix, Jésus deviendra la source promise qui coule de son côté transpercé. Par le baptême, nous recevons cette eau, la vie en Jésus, qui devient en nous vie jaillissante faite pour être donnée, partagée avec les autres. Pour grandir dans la fraternité, nous avons besoin de gestes concrets tels ceux pratiqués par les gens simples. Ils témoignent de l’Évangile et font comprendre l’importance des relations œcuméniques.

Prière


Dieu Trinitaire, fais de nous des témoins de ton amour. Accorde-nous de devenir  des instruments de justice, de paix et de solidarité. Que ton Esprit nous incite  à accomplir des gestes concrets qui conduisent  à l’unité. Au nom de Jésus Christ, nous te prions dans l’unité du Saint-Esprit. Amen.

jeudi 22 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

5ème jour

TU N’AS PAS MÊME UN SEAU ET LE PUITS EST PROFOND (Jn 4,11)

Lectures bibliques

Genèse 46, 1-7 Dieu dit à Jacob de ne pas craindre de descendre en Égypte
Psaume 133 (132) Oh ! Quel plaisir, quel bonheur de se trouver entre frères
Actes 2, 1-11 Le jour de la Pentecôte
Jean 4, 7-15 ``Tu n’as pas même un seau et le puits est profond ``

Points de réflexion

Dieu est un mystère qui dépasse toute compréhension. La quête de l’unité chrétienne nous porte à reconnaître qu’aucune confession chrétienne ne possède tous les moyens pour atteindre les eaux les plus profondes du mystère divin. Plus grande sera notre unité, plus nous partagerons nos seaux et plus nos cordes nouées les unes aux autres seront longues, plus nous pénétrerons en profondeur dans le puits du mystère de Dieu.

Prière

Dieu,  source d’eau vive, aide- nous à comprendre  que plus nous attachons ensemble nos cordes, plus nos seaux plongeront profondément dans tes eaux divines. Éveille en nous le désir de toujours rechercher l’autre. Aide-nous à nous asseoir ensemble au puits  pour que nous puissions y boire ton eau qui nous rassemble. Amen.

mercredi 21 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

4ème jour

LA FEMME, ALORS, ABANDONNA SA CRUCHE (Jn 4,28)

Lectures bibliques

Genèse 11, 31-12, 4 Dieu promet à Abraham qu’il fera naître de lui une grande nation
Psaume 23 (22) Le Seigneur est mon berger
Actes 10, 9-20 ``Ce que Dieu a rendu pur, tu ne vas pas, toi, le déclarer immonde``
Jean 4, 25-28 La femme, alors, abandonna sa cruche.

Points de réflexion

Alors que Jésus poursuit l’œuvre du Père, de son côté la Samaritaine, libérée du rôle que la société lui imposait, abandonne sa cruche d’eau. Elle vient de recevoir un bien plus important que l’eau qu’elle venait chercher. Dans l’Évangile de Jean, elle est la première personne à proclamer que Jésus est le Messie. La rupture est un passage obligé pour qui veut grandir en force et en sagesse dans la foi. Reconnaître la bonté et la sainteté des dons appartenant aux autres est une étape incontournable dans notre recherche de l’unité visible.

Prière

Esprit  d’amour, aide-nous à apprendre que la rencontre de l’autre, peut nous ouvrir de nouveaux horizons. Aide-nous à dépasser nos limites et à relever  de nouveaux défis. Aide-nous à surmonter la peur de notre réponse à l’appel de ton Fils. Au nom de Jésus-Christ, nous te prions. Amen.

mardi 20 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

3ème jour

JE N’AI PAS DE MARI (Jn 4,17)

Lectures bibliques

2 Rois 17,24-34 La Samarie fut conquise par l’Assyrie
Psaume 139 (138), 1-12 Seigneur, tu m’as scruté et tu me connais.
Romains 7, 1-6 Nous avons été affranchis de la loi
Jean 4, 16-19 Je n’ai pas de mari

Points de réflexion

Le contenu de la conversation entre Jésus et la Samaritaine passe de l’eau au mari. `` Va, appelle ton mari et reviens ici `` demande Jésus, et elle de répondre : `` Je n’ai pas de mari ``. Nous ne savons rien des raisons de la situation matrimoniale de cette femme. Gardons-nous des interprétations moralisatrices, Jésus lui-même ne le fait pas ! Son attitude nous invite à nous interroger sur tous nos comportements, en particulier envers les femmes, qui sont des obstacles à l’unité que nous cherchons et pour laquelle nous prions.

Prière

Dieu de miséricorde, donne-nous la grâce d’accueillir sans les juger les personnes qui proclament, elles aussi, ton nom. Transforme nos cœurs et nos vies.  Fais que nous allions à la rencontre de l’autre avec cette même grâce que tu accordes à chacun et chacune de nous. Puissent les murs qui font obstacles à la communion se transformer en ponts.
 Amen.




lundi 19 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

2ème jour

FATIGUÉ DU CHEMIN, JÉSUS ÉTAIT ASSIS AU BORD DU PUITS (Jn 4,6)

Lectures bibliques

Genèse 29, 1-14 Le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte
Psaume 137 (136) Comment chanter un chant du Seigneur en terre étrangère ?
1 Corinthiens 1, 10-18 Moi, j’appartiens à Paul ; moi à Apollos.
Jean 4, 5-6 Jésus était fatigué du chemin

Points de réflexion

Fatigué par le voyage, Jésus décide de s’arrêter. Alors qu’il se repose, une femme samaritaine s’approche du puits. Le dialogue qui s’instaure entre Jésus et la Samaritaine aborde la question du lieu où il faut adorer.

Parfois, la concurrence entre les Églises prend le pas sur la recherche de l’unité. Sommes-nous alors les vrais adorateurs du Père ? Nous avons besoin de lieux où apprendre à être de vrais adorateurs `` en Esprit et en Vérité ``.

Prière

Dieu de bonté, trop  souvent nos Églises  optent la logique de la concurrence et de la dispute en se voulant les meilleures.  Nous sommes las de cette course à l’excellence. Permets-nous de  nous reposer au  puits. Rafraîchis-nous avec l’eau de l’unité puisée dans notre prière commune. Puisse  ton Esprit,  qui  a plané au-dessus  des eaux du chaos, nous apporter  l’unité  dans notre diversité. Amen.

dimanche 18 janvier 2015

C é l é b r e r l a s e m a i n e d e p ri è r e p o u r l ’ u n i t é sur le thème Jésus lui a dit: ``Donne-moi à boire``

CÉLÉBRER CHAQUE JOUR DE LA SEMAINE

1er jour

IL NOUS FAUT TRAVERSER LA SAMARIE (cf. Jn 4,4)

Lectures bibliques

Genèse 24, 10-33 Abraham et Rebecca près du puits
Psaume 42 (41) Comme une biche se tourne vers les cours d’eau
2 Corinthiens 8, 1-7 La générosité des Églises de Macédoine
Jean 4, 1-4 Il lui fallait traverser la Samarie

Points de réflexion

Jésus et ses disciples quittèrent la Judée pour regagner la Galilée. La Samarie est située entre ces deux régions. Dans ce territoire cohabitaient de nombreux peuples et religions. Les Juifs évitaient donc d’emprunter les routes la traversant. Que signifie donc : `` Il lui fallait traverser la Samarie `` ? Il faut y voir un choix de Jésus : `` traverser la Samarie `` semble vouloir dire qu’il est nécessaire d’aller à la rencontre de l’autre, de celui qui est différent et qui pourrait être perçu d’abord comme une menace.

Prière

 Dieu de tous les peuples et de tous les visages, enseigne-nous à traverser la Samarie pour aller à la rencontre de nos frères et sœurs d’autres Églises. Permets-nous d’y aller avec un cœur ouvert, afin d’apprendre quelque chose de chaque Église,  de chaque religion, de chaque  culture. Nous savons que tu es la source de l’unité. Nous prions pour l’unité que le Christ a voulue pour nous. Amen.

Source WEB+ Prions En Église  2015 

samedi 17 janvier 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 35-42

Maître où demeures-tu ? Venez et vous verrez !

Jean Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : “Voici l’Agneau de Dieu”. Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus. Celui-ci se retourna, vit qu’ils le suivaient, et leur dit : “Que cherchez-vous ?” Ils lui répondirent : “Rabbi (c’est-à-dire 'Maître’), où demeures-tu ?” Il leur dit : “Venez, et vous verrez”. Ils l’accompagnèrent, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers quatre heures du soir. André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord son frère Simon et lui dit : “Nous avons trouvé le Messie” (autrement dit : “le Christ”). André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : “Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Képha” (ce qui veut dire : “pierre”).


Points de réflexion

1. "Venez, et vous verrez." Jésus emploie les mêmes mots pour appeler tous ses disciples. C’est le Christ qui appelle et c’est à l’homme de répondre. Aucun des disciples ne se ressemblent. Ils viennent de tous les milieux et tous ont des personnalités et des talents différents. Jésus choisit ses disciples parmi des pécheurs, même les plus endurcis. (Citons l’exemple de Matthieu, un collecteur d’impôt, réputé pour voler les juifs). Le Christ regarde au delà du péché. Il voit le potentiel de la personne et il l’élève jusqu’au niveau le plus élevé en l’invitant à être son disciple. Il aurait pu choisir des hommes plus saints ou plus intelligents. Il a lu dans leur coeur et il a vu leur esprit généreux désireux de savoir et de vivre la vérité.

2. " Et ils restèrent auprès de lui". La décision faite librement de suivre le Christ est le plus grand moment dans la vie du disciple. Le chrétien qui comprend son but dans la vie sait que le vrai bonheur se trouve en disant ‘oui’ au Christ. Pourtant ce n’est jamais facile, parce que le Christ demande un engagement sans conditions et ceci implique trois vertus :

- Foi : une foi totale en Christ même lorsque nous ne comprenons pas tout.

- Humilité : savoir que sans le Christ nous ne pouvons rien faire.

- Sacrifice : détacher notre coeur du monde pour aimer le Christ sans réserve.

3. Un engagement mène à un autre. L’âme qui investit librement sa vie à la suite du Christ est un témoin de la vérité. Tous les hommes sont appelés à connaître, aimer et vivre la vérité, mais tous ne le font pas. La décision généreuse de suivre le Christ est une source d’espérance et d’encouragement pour les autres. En raison du "oui" généreux de Pierre et André, beaucoup d’autres ont pu connaître, aimer et vivre la vérité.

"Il est vrai que Dieu nous a donné la liberté ; il n’a pas imposé son amour ni ses chemins à quiconque qui ne veut pas le suivre. Mais choisir un chemin en dehors du plan et de l’amour de Dieu est un jeu téméraire auquel Dieu n’est pas obligé de répondre. Aucun homme n’est plus libre ou plus fécond que l’homme de Dieu." (Père Marcial Maciel, LC Novembre 3, 1975)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je sais que tu m’appelles. Tu m’appelles chaque jour à te suivre de plus près. Apprends-moi à être généreux. Aide-moi à dire ‘oui’ à ton plan sur ma vie.

Résolution Décider quel sacrifice je peux faire pour le Christ aujourd’hui, pour me permettre de le suivre plus librement.

Vivre Avec Jésus

Vivre avec Jésus, c’est grandir dans son amour, c’est connaître la paix et la joie…
Notre désir est de partager le bonheur qui est le nôtre.

L'appel des premiers disciples

Chacun est personnellement appelé à suivre le Christ. 

Avec un quizz en bonus !

Le lendemain, Jean Baptiste se trouvait de nouveau avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui marchait, il dit: "Voici l'Agneau de Dieu." Les deux disciples entendirent cette parole et ils suivirent Jésus... "Que cherchez-vous?"
Ils répondirent: "Où demeures-tu?" Il leur dit: "Venez et vous verrez..."
André trouve d'abord son frère Simon et lui dit : "Nous avons trouvé le Messie..."
Le lendemain, Jésus décidait de partir pour la Galilée. Il rencontre Philippe et lui dit: "Suis-moi..." Philippe rencontre Nathanaël: "Nous avons trouvé celui dont parlent la loi de Moïse et les prophètes... Viens et tu verras..." Jean Baptiste guide ses disciples pour qu'ils reconnaissent en Jésus le Messie. Ceux qui le suivent ont le désir d'annoncer leur joie d'avoir trouvé le Messie: ils vont chercher leurs amis.

Jésus nous appelle chacun à le suivre pour vivre en communion avec lui. C'est avec nos frères et soeurs, dans notre famille Église, que nous pouvons répondre à l'appel de Jésus.

Jeu : QUIZZ sur le chapitre 1 de l'évangile de saint Jean

Trouvez la bonne réponse

Les questions ont été préparées ensemble en équipe de kt. Les réponses sont au bas de la page.

1. Qui a écrit le "Prologue" ?
¤ A  ¤ Jean Baptiste
¤ B  ¤ bienheureux Jean-Paul II
¤ C  ¤ sainte Élisabeth
¤ D  ¤ saint Jean

2. Quel est le nom donné à Dieu dans le Prologue ?
¤ A  ¤ Yahwé
¤ B  ¤ le Messie
¤ C  ¤ le Verbe
¤ D  ¤  l'Agneau de Dieu

3. Deux disciples de Jean Baptiste suivent Jésus. L'un des deux est André, le frère de Simon-Pierre (v 40). Qui est l'autre?
¤ A  ¤ Saint Matthieu
¤ B  ¤ Saint Marc
¤ C  ¤ Saint Luc
¤ D  ¤ Saint Jean

4. Qui est Jean le Baptiste ?
¤ A  ¤ le cousin de Jésus
¤ B  ¤ le frère de Jésus
¤ C  ¤ un pécheur de Galilée
¤ D  ¤ un Pharisien

5. Où était Nathanaël ?
¤ A  ¤ au Temple
¤ B  ¤ sous un figuier
¤ C  ¤ sous un olivier
¤ D  ¤ à la pêche

6. Qui prononce ces mots : "Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était" ?
¤ A  ¤ Jean Baptiste
¤ B  ¤ Jésus
¤ C  ¤  André
¤ D  ¤ saint Jean

7. Jésus demande aux disciples de Jean Baptiste qui le suivent: "Que cherchez-vous?" Ils répondent:
¤ A  ¤  "Nous cherchons l'Amour"
¤ B  ¤  "Nous te cherchons"
¤ C  ¤  "Où demeures-tu?"
¤ D  ¤ "Nous cherchons le Sauveur"

8. Jean Baptiste présente Jésus comme l'Agneau de Dieu. Comment représente-t-on celui-ci ?
¤ A  ¤  un agneau dans des verts pâturages
¤ B  ¤ un agneau transpercé de la croix
¤ C  ¤ un agneau qui tête sa mère
¤ D  ¤ un agneau qui tient dans sa bouche un rameau

9. Quelle est la mission de Jean Baptiste ?
¤ A  ¤  étudier la Parole de Dieu
¤ B  ¤ être prêtre du Temple
¤ C  ¤ faire des sacrifices
¤ D  ¤ annoncer le Messie

10. A quel endroit baptise Jean Baptiste ?
¤ A  ¤  dans le Jourdain
¤ B  ¤ dans la Mer Morte
¤ C  ¤ dans le lac de Gallilée
¤ D  ¤ dans la piscine de Bethesda

11. Qui devait rendre témoignage à la Lumière ?
¤ A  ¤  saint Paul, l'Apôtre des nations
¤ B  ¤ le prophète Isaïe
¤ C  ¤ Jean Baptiste
¤ D  ¤ saint Jean

Les réponses

1. D : Le Prologue de l'Évangile de saint Jean a été écrit par saint Jean (jn 1, 1-18).
2. C: Dans le Prologue de saint Jean, Dieu est appelé: "le Verbe".  "Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu" (Jn 1, 1)
3. D : Le deuxième disciple de Jean Baptiste qui suit Jésus est saint Jean l'évangéliste. Dans son évangile, il ne se nomme pas lui-même. Il évoque sa présence simplement à travers la mention du "disciple bien-aimé".
4. A : Jean Baptiste est le cousin de Jésus, le fils d'Élisabeth, cousine de Marie.
5. B : Nathanaël se tenait sous un figuier (Jn 1, 48). Dans la Bible, le figuier est souvent le symbole d'une vie consacrée à l'étude de l'Écriture.
6. B : Jean Baptiste (Jn 1, 15).
7. C : "Où demeures-tu ?"  (Jn 1, 38). Les disciples expriment déjà par là le désir d'être, de se tenir en présence de Jésus.
8. B : L'Agneau de Dieu est représenté par un agneau transpercé de la Croix. Jésus, Fils éternel du Père, sauvera les hommes du péché et de la mort en donnant sa vie et en mourant sur la Croix.
9.  D : Jean Baptiste est le Précurseur, celui qui annonce le Messie.
10. A : Jean Baptiste baptise dans le Jourdain (Jn 1, 28)
11. C : Jean Baptiste devait rendre témoignage à la Lumière (Jn 1, 6-7).

SOURCE: WEB

vendredi 16 janvier 2015

Prière

Bénis-moi, Seigneur,
Fais-moi participer au festin de la vie,
Dans l’abondance et le partage,
La miséricorde et la joie.
Bénis-moi, seigneur. Chaque fois que je dis :
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
Fais-moi voir que j’accepte d’être convive à ton banquet.
Sanctifie-moi, Seigneur, par ton Esprit,
Celui qui me permet de vivre…
Vivre en communion avec les miens.
Vivre dignement dans un monde qui exclut les plus faibles.
Vivre en paix avec moi-même.
Lorsque j’ouvre la porte de mon cœur
À l’action vivifiante et sanctifiante de l’Esprit,
Je marche la tête haute
Pour participer fièrement à ton banquet,
Pour entrer pleinement dans la noce.
La noce qui célèbre
L’union d’une épouse, l’Église, d’un époux le Christ,
En communion pour l’éternité.
Amen.


Source : Service d’animation spirituelle de la santé Charlevoix Janvier-Février 2015

jeudi 15 janvier 2015

Prière :

Avec nos frères et sœurs,
Les migrants et les réfugiés

Seigneur Dieu,
Toi qui as créé tous les peuples à ton image,
Nous t'adorons.
Nous élevons nos cœurs et nos voix vers toi.

Nous te prions pour les pays et les peuples
D'où les réfugiés se sont enfuis.
Que la paix entre les peuples,
La réconciliation à tous les niveaux
Et un développement humain pour tous
Puissent devenir une réalité.

Nous te prions pour le pays
D'où viennent tous ces migrants économiques qui cherchent de meilleures conditions de vie
Pour eux mêmes et pour les leurs.
Nous te prions pour leurs chefs.
Qu'ils prennent vraiment à cœur le bien-être de leur peuple.

Nous te prions pour tous ceux qui ont
Le pouvoir  de décider les accords
Et les lois internationales.
Qu'ils regardent non pas seulement
Les intérêts de leurs propres pays,
Mais qu'ils prennent en considération
La situation des pays pauvres du monde.


Sœurs missionnaires de Notre Dame d'Afrique

mardi 13 janvier 2015

L’amour fait le frère

La fraternité ne peut se vivre sans cet amour qui vient de Dieu. Notre p.fr. Guy de Jésus-Marie nous exprime en poésie, sous la forme de haïku soit 17 syllabes sur trois vers, un fruit de son expérience de la relation d’être qui est vitale pour devenir chacun soi-même aux yeux de Dieu et des hommes.

 La fraternité ça demande l’unité pour l’éternité

L’homme fraternel sait dépasser l’apparence il sait voir le cœur

Homme doux et bon il est le frère de tous il est toujours là

Sans Dieu et sans frère dans la nuit et dans l’ennui il meurt dans ses pleurs

Lumière de l’Un l’autre devient le reflet d’un même soleil

Sans l’un et sans l’autre on avance en solitude jusqu’au désespoir

La vraie paix en l’homme donne d’être fraternel d’un cœur libre et grand

Nul n’est un sans l’autre l’amour demande de l’Amour dans le cœur à Cœur
Il est sans être perdu en soi sans être autre non plus sans être un

Amour et humour sont pour la fraternité du miel et du sel

p.fr. Guy de Jésus-Marie

Source Eaux-Vives Bulletin annuel Petits Frères de la Croix Décembre 2014


lundi 12 janvier 2015

JÉSUS CHRIST et les Évangiles

Connaissez-vous la vie de Jésus Christ? Connaissez-vous les Évangiles? Alors testez vos connaissances à l'aide de ce quiz! Bonne chance!

Question 1 : Quel est le lieu de naissance de Jésus?

A- Ramallah
B- Philistie
C- Bethléem
D- Samarie

Question 2 : Quelle est la nationalité de Jésus?

A- juive
B- turque
C- égyptienne
D- grecque

Question 3 : Comment s'appellent-ils Ses parents terrestres, qui L'ont élevé?

A- Adam et Eve
B- Marie et Joseph
C- Zacharie et Élisabeth
D- Marie et Jean

Question 4 : Quel âge a-t-Il Jésus lorsqu'on le baptise?

A- trente ans
B- trente trois ans
C- treize ans
D- un an

Question 5 : Dans quel fleuve a-t-Il été baptisé Jésus? Il a été baptisé dans le ...............

A- Danube
B- Wazani
C- Jourdain
D- Loire

Question 6 : Qui Le baptise?

A- Jean le Théologien
B- Jean le Baptiste
C- Jean-Baptiste Lully
D- Jean-Baptiste Poquelin

Question 7 : Quel oiseau apparaît au dessus la tête de Jésus à son baptême?

A- une tourterelle
B- un aigle impérial
C- une alouette
D- une colombe

Question 8 : Comment appelle-t-elle l'Église catholique la conception du Fils de Dieu dans la bulle 'Ineffabilis Deus', émise par le pape Pie IX, le 8 décembre 1854?

A- La Blanche Conception
B- La Pure Conception
C- L'Immaculée Conception
D- La Sainte Conception

Question 9 : Quelle est le plus grand commandement de la loi?

A- l'amour des animaux
B- respecter ses parents
C- l'amour de Dieu et de son prochain
D- tenir le sabbat

Question 10 : Qui a dit que l'amour est la plus grande vertu parmi les trois grandes vertus: la croyance, l'espérance et l'amour?

A- Jésus
B- Jean le Théologien, dit Jean l'Apôtre (ou même le `` Disciple bien-aimé ``)
C- Saint Pierre
D- Saint Paul

Question 11 : Quel est le nom du frère de l'apôtre Pierre, qui est considéré comme le premier appelé parmi les apôtres?

A- Judas
B- André
C- Philippe
D- Jean

Question 12 : Combien de disciples a-t-Il eus Jésus au début?

A- quinze
B- quatorze
C- treize
D- douze

Question 13 : Quel est le disciple qui trahit Jésus?

A- Pierre
B- Paul
C- Judas
D- John

Question 14 : Complétez les points de suspension: L'entrée triomphale de Jésus à ...................

A- Bethléem
B- Jérusalem
C- Nazareth
D- Bethsaïde

Question 15: Où est-Il arrêté Jésus? Il est arrêté dans le jardin de/d' ...............

A- Luxembourg
B- Ghetsimani
C- pierre
D- oranges

Question 16: A quoi se réfère-t-Il Jésus lorqu'Il affirme qu'il pourrait détruire le Temple et le rebâtir en 3 jours?

A- à un temple de pierre
B- à un temple de chair et d'os
C- à un temple d'or
D- à un temple de verre

Question 17 : Qui est-ce qui juge et condamne Jésus à mort par crucifixion?

A- Caïphe
B- Ponce Pilate
C- Hérode Antipas
D- Anna

Question 18 : Quel geste fait le procurateur romain lorsqu'il est forcé par les Juifs de choisir Jésus et de Le donner à la mort au lieu du criminel Barabas?

A- Il lave ses mains
B- Il lave les mains de Jésus
C- Il lave ses pieds
D- Il pleure

Question 19 : Pourquoi lave-t-il Pilate ses mains?

A- Parce qu'il a les mains sales à proprement parler
B- Parce qu'il a le coeur sale
C- Parce que Jésus est innocent. Il ne Lui a trouvé aucune culpabilité.
D- Parce qu'il faisait chaud ce jour-là.

Question 20 : Où est-il crucifié Jésus? Il est crucifié au lieu dit ..................

A- Vanduta
B- Vulgata
C- Gurgata
D- Golgotha

Solutions  au Quiz: 1- C- Bethléem; 2- A- juive; 3- B- Marie et Joseph; 4- A- trente ans; 5- C- Jourdain; 6- B- Jean le Baptiste; 7- D- une colombe; 8- C- L'Immaculée Conception; 9- C- l'amour de Dieu et de son prochain; 10- D- Saint Paul; 11- B- André; 12- D- douze; 13- C- Judas; 14- B- Jérusalem; 15- B- Ghetsimani; 16- B- à un temple de chair et d'os; 17- B- Ponce Pilate; 18- A- Il lave ses mains; 19- C- Parce que Jésus est innocent. Il ne Lui a trouvé aucune culpabilité. 20- D- Golgotha



dimanche 11 janvier 2015

La prière des 5 doigts du Pape François

Il y a vingt ans, Jorge Mario Bergoglio, évêque de Buenos Aires et actuel Pape François, a écrit une prière qui est devenue très populaire en Argentine. C’est une prière très simple qui reflète, en fait, le caractère et le style du Saint-Père. Une prière `` à portée de la main ``. Une prière sur les doigts de la main. Une prière universelle complète et riche.
 
1.         Le pouce est le doigt le plus proche de vous. Donc, commencer par prier pour ceux qui vous sont le plus proches. Ils sont les personnes les plus susceptibles de revenir à nos mémoires. Priez pour les gens qui nous sont chers est un `` doux devoir ``.

2.         Ensuite l’index. Priez pour ceux qui enseignent, ceux qui s’occupent de l’éducation et des soins médicaux : pour les enseignants, les professeurs, les médecins et les prêtres [les catéchistes]. Ils ont besoin de soutien et de sagesse afin qu’ils puissent montrer le droit chemin aux autres. Ne les oubliez pas dans vos prières.

3.         Le doigt qui suit est le majeur, le plus long. Il nous rappelle nos gouvernants. Priez pour le président, pour les députés, pour les entrepreneurs et pour les administrateurs. Ce sont eux qui dirigent le destin de notre pays et sont chargés de guider l’opinion publique. Ils ont besoin de l’aide de Dieu.

4.         Le quatrième doigt est l’annulaire. Bien que cela puisse surprendre la plupart des gens, c’est notre doigt le plus faible, et tout professeur de piano peut le confirmer. Vous devez vous rappeler de prier pour les faibles, pour ceux qui ont beaucoup de problèmes à résoudre ou qui sont éprouvés par la maladie. Ils ont besoin de vos prières jour et nuit. Il n’y aura jamais trop de prières pour ces personnes. Nous sommes invités aussi à prier pour les mariages.


5.         Et enfin, il y a notre petit doigt, le plus petit de tous les doigts, aussi petit que nous devons nous tenir devant Dieu et devant les autres. Comme le dit la Bible, `` les derniers seront les premiers ``. Le petit doigt est là pour vous rappeler que vous devez prier pour vous-même. Ce n’est que lorsque vous avez prié pour les quatre autres groupes, que vous pourrez le mieux identifier vos besoins et donc prier pour vous.

samedi 10 janvier 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1, 7-11

Le baptême du Seigneur


Jean Baptiste proclamait dans le désert: Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales.  Moi, je vous ai baptisés dans l'eau; lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. Or, à cette époque, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l'eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre: C'est toi mon Fils bien-aimé; en toi j'ai mis tout mon amour.

Piste de réflexion 

Voici quelques pistes pour cette semaine :

- Pour proposer de rencontrer Jésus, comment le présenterais-je par rapport à moi?
- Comment s'exerce la puissance du Christ?
- À quoi est-ce que je reconnais l'action de l'Esprit Saint dans ma vie?
- Est-ce que j'accepte de me soumettre à un rite? Dans quelles circonstances? Pourquoi cela a-t-il un sens dans le christianisme?
- Quelle parole aimerais-je entendre le Père me dire?
- Comment le baptême dans l'Esprit Saint que j'ai reçu est-il toujours source de grâce aujourd'hui dans ma vie?

Pour les couples et les (grands-) parents :

- Comment la parole du Père à son Fils peut-elle éclairer les paroles que je dis à mon conjoint? À nos enfants?
- Pourquoi demander ou demanderons-nous le baptême pour nos enfants?-
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Vis-à-vis de qui est-ce que je j'éprouve un grand respect au point d'être fier(e) de travailler pour/avec lui/elle?
- Quelle(s) personne(s) m'a (ont) dit des mots qui m'ont touché(e) positivement au plus intime?

BAPTÊME ET MISSION

Le temps de Noël, qui s’achève, n’est pas seulement la célébration de l’enfance de Jésus. Il est, plus largement, la célébration de l’Incarnation : le Verbe de Dieu s’est fait chair. Le Fils de Dieu a pris notre condition humaine, avec toute sa faiblesse.

C’est la première étape, fondamentale, de sa mission. La deuxième sera son ministère de prédication et de guérison. Entre les deux se situe la fête du baptême de Jésus.
Pour lui, ce n’est pas un baptême de purification, car il est sans péché, mais une expression de sa solidarité avec la condition humaine, et aussi sa reconnaissance solennelle, par le Père et l’Esprit, comme Fils bien-aimé. Dieu rend témoignage à son Fils (deuxième lecture).

Du ciel une voix déclare : `` Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi je trouve ma joie. `` Cet homme qui, humblement, prend place parmi ceux qui vont se faire baptiser par Jean n’est autre que le Fils unique de Dieu. Et il va commencer sa mission. Il sera `` un témoin pour les nations ``. La Parole issue de Dieu ne lui reviendra pas sans avoir fait ce que Dieu veut, sans avoir accompli sa mission (première lecture).

L’existence chrétienne commence aussi par un baptême, une plongée dans l’eau. _ Mais ce baptême a un effet bien plus grand que le baptême de Jean, qui exprimait seulement une volonté de conversion. Il donne réellement part à la vie nouvelle du Christ mort et ressuscité dans la force de l’Esprit Saint.

L’eau purifiante du baptême, le sang rédempteur de la croix, l’Esprit vivifiant du Ressuscité sont les témoins et les acteurs de notre nouvelle naissance en Dieu (deuxième lecture).

Pour nous aussi, le baptême ouvre à une mission, celle de rendre témoignage à Jésus, Fils de Dieu, frère des hommes



jeudi 8 janvier 2015

Méditation

Seul un grand esprit de sacrifice permet de sauvegarder et de perfectionner la communion familiale. Elle exige en effet une ouverture généreuse et prompte de tous et de chacun à la compréhension, à la tolérance, au pardon, à la réconciliation. Aucune famille n’ignore combien l’égoïsme, les dissensions, les tensions, les conflits font violence à la communion familiale et peuvent même parfois l’anéantir : c’est là que trouvent leur origine les multiples et diverses formes de division dans la vie familiale. Mais, en même temps, chaque famille est toujours invitée par le Dieu de paix à faire l’expérience  joyeuse et rénovatrice de la ‘’réconciliation``, c’est-à-dire de la communion restaurée, de l’unité retrouvée.

Saint Jean Paul 11,
Familiaris Consortio, &21

1- Question pour susciter la réflexion

2- À quel moment me suis-je vraiment senti pardonné et réconcilié avec une autre personne? Comment est-ce que je sais que cette personne m’a pardonné?
En se rappelant qu’aller se faire confesser non seulement nous réconcilie avec Dieu mais aussi donne la grâce d’être une meilleure personne, quelle fréquence avec laquelle notre famille devrait d’y aller?

3- Quand il existe un désaccord entre moi et une aitre personne, qu’est-ce que cela prend pour nous réconcilier? Comment puis-je pardonner quand l’autre personne n’est pas désolée?

4- Est-ce que se réconcilier signifie que je dois penser que ce qui a été fait est juste?

5- En se rappelant que le fruit du pardon de Dieu est que nous nous rapprochions de lui un peu  plus, comment puis-je faire savoir à ceux à qui j’ai pardonné (ou ceux à qui j’ai fait mal) que je veux me rapprocher un peu plus d’eux?

Extrait revue Columbia des chevaliers de Colomb Janvier 2015 

mercredi 7 janvier 2015

Thème de la Rencontre mondiale des familles en septembre 2015

L’amour est notre mission, une famille pleinement vivante

Aujourd’hui comme hier, la mission de la famille chrétienne est d’annoncer au monde l’amour de Dieu contenu dans le sacrement du mariage. C’est sur cela que naît et grandit tout famille mettant l’amour au coeur, qu’elle alimente son dynamisme et sa spiritualité. Comme le disait déjà saint Irénée, une famille qui vit sa vocation et sa mission rend gloire à Dieu… On ne peut qualifier de conservatrice ou de progressiste une famille, avec des critères idéologiques car la famille est famille un point c’est tout. Ses valeurs et ses vertus sont la force d’un noyau familial qui ne peut être mis en discussion… En revoyant son style de vie, il faut éviter de la soumettre aux mentalités mondaines que sont l’individualisme, le consumérisme et l’hédonisme. Elle doit suivre la voie traditionnelle afin de vivre et de proposer la grandeur mais aussi la beauté du mariage et la joie d’être famille.

En vue du Synode des évêques d’octobre 2015,  j’invite à aller de l’avant dans l’annonce de l’Évangile du mariage et de la famille et la recherche de propositions pastorales adaptées au contexte social. Ces enjeux nous encouragent à diffuser l’amour fidèle et ouvert à la vie, à la communion et à la miséricorde, au partage et à la solidarité… Laissons nous guider par la Parole sur laquelle est fondée l’édifice sacré de la famille, Église domestique et famille de Dieu .


Pape François. 10 décembre 2014.

mardi 6 janvier 2015

Psaume du mois janvier (Psaume 51)

Chaque dimanche du mois, priez le psaume du mois dans le coin de prière de la famille. Le dernier dimanche du mois, discutez en famille du verset qui a le plus marqué chaque proche.

O Dieu! Aie pitié de mois dans ta bonté;
Selon ta grande miséricorde,
Efface mes transgressions;
Lave-moi complètement de mon iniquité,
Et purifie-moi de mon péché.
Car je reconnais mes transgressions,
Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul,
Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux,
En sorte que tu seras juste dans ta sentence,
Sans reproche dans ton jugement.
Voici, je suis né dans l’iniquité,
Et ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur;
Fais donc  pénétrer la sagesse au-dedans de moi!
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur;
Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que
 Tu as brisés se réjouiront.


Extrait du livre le Columbia Janvier 2015

lundi 5 janvier 2015

Laisser le cœur chanter par André Dumont, o.m.i.

Paix à tous les humbles
Qui ne prennent pas
Chemins de grandeur
Ni de vaine gloire :
Paix à tous les humbles!

Paix aux endeuillés
Et tous ceux qui pleurent…
Leur soit révélé
Le Ressuscité :
Paix aux endeuillés!

Paix aux immigrés
Enfants d’Abraham
Loin de leurs amis
Qui cherchent un pays :
Paix aux immigrés!

Paix à toi et moi
Tous enfants prodigues
Après leurs folies…
Dans les bras du Père :
Paix à toi et moi!


(Psaume 131 revisité avec Jean 20 et Luc 15, 20-23)

dimanche 4 janvier 2015

Épiphanie du Seigneur

L’itinéraire vers Dieu

Les mages représentent les chercheurs de Dieu. Ils sont d’abord attentifs à un événement mystérieux : l’apparition d’un astre duquel ils discernent un appel à quitter leur pays et à marcher vers l’inconnu. L’étincelle qui nous pousse à prendre la route vers Dieu peut jaillir de rencontres, d’échecs, de réussites, de souffrances. Il nous faut donc vivre bien éveillés pour voir poindre la lumière au loin et aussi au fond de nous-mêmes.

L’étoile conduit les mages à Jérusalem où elle disparaît. C’est alors que les voyageurs consultent les spécialistes des Écritures qui  savent où le roi des Juifs doit naître, mais refuseront d’aller le visiter. Retrouvant de nouveau l’étoile qui les précède, les mages prennent le chemin vers Bethléem. La recherche de Dieu est faite d’alternance entre lumière et obscurité, entre certitude et doute. Sur notre route, il faut apprendre à nous arrêter pour consulter, chercher et demander l’aide des autres.

Enfin, les mages trouvent l’enfant avec Marie, sa mère. Mystère de Dieu qui se fait petit, discret et pauvre. Les lieux de la manifestation de Dieu ne sont pas toujours ceux que nous imaginons. Comme les mages, nous partons de loin et nous pouvons le trouver parfois tout près de nous, même en nous, si nous acceptons de marcher ``à la belle étoile``, à la lumière de l’Évangile.

Normand Provencher


Prions En Église Janvier 2015

samedi 3 janvier 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 2, 1-12

Épiphanie du Seigneur

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : ‘’ Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. ‘’ En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : `` A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète: Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. `` Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : `` Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. `` Sur ces paroles du roi, ils partirent.
Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.  Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Petit commentaire

L’Épiphanie est une fête remplie de lumière. Les mages viennent d’Orient en suivant une étoile. Pour eux c’est un Signe du ciel. Plus tard, Jésus se présentera à tous comme la `` Lumière du monde``. Celui qui le suit ne marche pas dans les ténèbres. C’est cette  lumière que nous sommes tous invités à accueillir et à rayonner autour de nous. Cette lumière c’est celle de l’Esprit Saint. Comme il l’a fait pour les mages, le Seigneur nous appelle à lui. Mais trop souvent, nous ne savons pas voir son étoile. Nous ne savons pas être attentifs aux signes qu’il nous adresse.

Le grand symbole qui nous illumine, bien sûr, c’est l’étoile. Les mages sont  parvenus à Jésus grâce à l’étoile qui les guidait et qui dilatait leur cœur, les faisait frémir  d’une très grande joie. Éclairés par l’étoile de la foi, les mages ont marché, marché, et  sont venus adorer le Seigneur, pénétrer son mystère, sa merveille.

L’amour du Christ est à la fois notre mise en route et notre but. Cette fête nous renvoie à nos recherches intérieures, à notre volonté de prendre la route. À notre époque plus que jamais, les pèlerinages à pied sont à la mode même les moyens de transport ne manquent pas. Qu’est-ce qui pousse tant de monde, croyants ou incroyants, à suivre le chemin des étoiles ? Et nous, quel est donc l’astre qui nous procure la force du déplacement ?

Au cœur de nos déplacements, la lumière du Christ nous habite déjà et nous inspire.

Il y a des gens qui sont pour nous des étoiles qui éclairent notre cœur de la lumière de Dieu et nous révèlent son amour. Et si c’était cet étranger dont la foi diffère de la nôtre et qui n’a pas encore découvert Jésus ?

Être une étoile

Comment briller ? En étant fidèle au Christ et en le laissant rayonner à travers nous en aimant DIEU de tout notre cœur et en aimant nos frères et sœurs en vérité.

CE QUE L’ÉVANGILE DOIT CHANGER DANS NOS VIES

   Les mages ont parcouru une longue route, fatigante, dangereuse, pour venir rencontrer Jésus. Pour nous, Jésus est là, tout près de notre maison : est-ce que nous venons le visiter, l’adorer ?

 L’étoile de la Foi disparaît pour nous, certains jours… Est-ce que nous allons demander conseil à ceux qui peuvent nous éclairer ? Est-ce que nous cherchons la lumière dans la Parole de Dieu ?
 Quelles sont les `` étoiles `` qui m’ont guidée dans ma vie, qui m’ont orientée : une circonstance, un songe, une parole, une personne rencontrée, un événement ?... Remercier Dieu pour ces lumières reçues...
 ``Et tout Jérusalem avec lui `` : ne suivons pas les mouvements de foule… Restons fidèles à notre étoile...
 `` Ils éprouvèrent une très grande joie `` : penser à Jésus, aller vers lui, est-ce pour moi une très grande joie ?...
 `` Tombant à genoux, ils se prosternèrent `` : trouver un, deux ou trois moments chaque jour pour me prosterner devant Dieu, pour prendre un temps de prière, pour dire merci, pardon, s’il te plaît (demande), je t’aime ?...
 `` Ils offrirent leurs plus précieux cadeaux `` : de l’or, comme à un roi; de l’encens comme à un Dieu; de la myrrhe comme à un homme qui aurait à souffrir et à mourir…
 Et moi, qu’est-ce que je peux offrir à Jésus ? … un peu de temps… mes efforts pour mieux aimer les autres… ma disponibilité… mon sourire… une parole de réconfort… `` Seigneur, je t’offre tout ce que je suis, tout ce que je possède, tout ce que je fais… J’ai tout reçu de toi… Aide-moi à t’aimer toujours davantage en aimant les autres... ``

Comme eux, mettons-nous en marche, nous ne savons pas exactement ce que sera l’aventure. Comme eux, faisons confiance. Comme eux, levons les yeux, la lumière nous vient d’ailleurs, elle vient de Dieu.
Comme eux, laissons-nous éclairer.
Comme eux, cherchons, n’ayons pas trop de certitudes, ayons seulement des convictions. Comme eux, découvrons les signes d’une présence. Comme eux, offrons des cadeaux: celui de la prière, celui du respect de tout être humain.
Comme eux, cherchons à faire plaisir à Dieu et aux hommes. Comme eux, acceptons d’emprunter un nouveau chemin, même s’il s’annonce rude. Comme eux, laissons-nous déranger par Dieu et par nos frères et sœurs humains.

Auteur Gerad Naslin

vendredi 2 janvier 2015

Sainte Geneviève fête le 3 janvier

Connais-tu sainte Geneviève ?

 Elle a vécu près de Paris au temps du roi Clovis et de la reine Clotilde. À cette époque les habitants de ce royaume ne s’appelaient pas encore les Français, mais les Francs.
Geneviève passe de longs moments en prière, elle va souvent à l’église, et pour ne pas s’arrêter de penser à Jésus, elle travaille en silence. Mais, si elle vit seule, elle n’oublie pas tous ceux qui l’entourent. Souvent même, la nuit, elle regarde de sa fenêtre la ville endormie et prie pour eux tous sans qu’ils le sachent, à la lueur d’un cierge. Elle fait aussi beaucoup pour la paix. En effet, le cruel Attila, chef des Huns arrive près de Paris et veut attaquer la ville. Le bruit court que ses troupes détruisent tout sur leur passage, au point que l’herbe ne repousse pas ! Les parisiens ont très peur, les hommes sont prêts à fuir. Mais que vont devenir les femmes et les enfants si personne ne les défend ? Geneviève intervient vivement. Elle n’a que 28 ans mais elle déclare : ``Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos prières !`` Alors les hommes décident de rester dans la ville. Et tous les Francs se mettent en prière. Bientôt Geneviève annonce que Dieu protègera Paris. Et effectivement Attila change d’avis : avec ses troupes, il délaisse Paris et part attaquer Orléans. Or là-bas il est vaincu. Le royaume retrouve le calme et la paix. Depuis cette histoire, sainte Geneviève est devenue la patronne de la ville de Paris.

Geneviève a vraiment été ``artisan de paix`` par sa confiance, sa prière et son exemple de courage. C’est en participant aux prières à l’église, en laissant son cœur se remplir de silence, de beauté et du nom de Jésus qu’elle a appris la paix du dedans. Alors elle a pu apprendre aux autres au dehors à faire la paix, à prier pour la paix, à accueillir la paix. Prier pour la paix, prier pour ta ville, prier pour les autres comme Geneviève, c’est aussi ta mission aujourd’hui. Jésus aussi a prié dans la nuit pour ses amis, et donc pour toi.

Écoute ce qu’il disait :

(Jean 17)  ``Père, j’ai fait connaître ton nom aux hommes… Je prie pour eux : ils sont à toi… garde mes amis : qu’ils soient fidèles à toi… J’ai veillé sur eux… Je ne demande pas que tu les enlèves du monde, mais que tu les gardes du Mal…. Qu’ils aient en leur cœur tout l’amour avec lequel tu m’aimes, et que moi aussi je sois en eux.’’

Remarquée par l'évêque Germain, elle se consacre à Dieu dès son plus jeune âge tout en demeurant au service de tous les habitants de la cité face aux invasions, au pillage, à la famine, aux maladies... On lui attribue de nombreux miracles aussi bien de son vivant qu'après sa mort. Contemporaine de Clovis, elle reste une icône de l'Histoire de France.

Sain
te-Geneviève... est la patronne des bergères, des chapeliers, des gendarmes, des tapissiers et de la ville de Paris. Elle est invoquée pour prévenir les désastres, pour faire cesser la fièvre et pour trouver à manger.


 Prie…

Mon Dieu, notre Père,
Tu veilles sur chacun de nous.
Tu prends soin de nous et tu nous aimes.
Je te confie toute cette ville où j’habite,
Tout ce monde qui m’entoure :
Ma famille, mes amis, mes voisins,
Tous ceux que je connais
Et ceux que je ne connais pas
Mais que je croise dans la rue.
Fais descendre ta paix sur chacun d’eux,
Surtout ceux qui ont mal, qui sont tristes
Ou qui ne te connaissent pas.
Et moi je veux être ton enfant
Et donner à tous ma prière, mon sourire et mon amour
Pour t’aider à donner de la joie à tous les hommes !

Amen.